Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

header.imagePlaceholder

header.clickToEdit

header.imagePlaceholderheader.backgroundPlaceholder

header.clickToEdit
Bienvenue à l'AFPSSU, une association qui engage ses convictions pour que la santé soit reconnue comme facteur d’accès à une scolarité réussie et à un mieux vivre ensemble

Hyperactivité

L’élève souffrant d’hyperactivité se manifeste par une inattention, des difficultés à se concentrer, une impulsivité marquée et une agitation incessante.Tous les enfants hyperactifs ne souffrent pas de Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité (TDAH)  Des bilans et examens spécifiques sont indispensables pour établir un diagnostic et décider de la prise en charge.

 

Phobie scolaire

Votre enfant souffre de phobie scolaire, que faire?

Ne restez pas seul; contacter l'association aps qui vous donnera des informations pratiques, vous aidera à sortir de l’isolement et de réfléchir à des solutions de rescolarisation.

L’ Association organise dans les différentes régions et grandes villes de France des groupes de partage animés par des correspondants régionaux, parents d’enfants souffrant ou ayant souffert de phobie scolaire.

 

 

Souffrance scolaire

Comment détecter la souffrance scolaire ?

Les symptômes sont très variés. Cela peut aller de crises d’angoisses du dimanche soir ou des veilles de rentrées scolaires à des vomissements, des douleurs subites, une baisse soudaine du niveau scolaire ou un comportement agressif inhabituel… Et il est difficile, au départ, d’en identifier la raison, car les enfants se refusent de parler de leur mal-être aux adultes

♦Ce peut être une souffrance relationnelle :  conflits avec les autres élèves,victimes de violence, de harcèlement

♦Souffrance liée au fait qu’ils ont l’impressions que les professeurs qui ne s’intéressent pas à eux
♦souffrance touchant davantage aux apprentissages :  ne pas comprendre ce que l’on attend d’eux, troubles de l’attention, hyperactivité

♦souffrance de devoir rester assis en classe toute la journée.

Face à la souffrance scolaire, exprimée ou non par l’enfant de façon explicite, les enseignants, les professionnels  et les parents sont parfois désarmés

Voir le Vademecum -. Il a pour objectif d’aider à mieux connaître et repérer les signes de souffrance psychique des élèves, dans le cadre d’une politique éducative globale visant à établir un environnement serein pour la réussite scolaire de tous les élèves.

 

 Retrait social des jeunes, dit
« hikikomori »

Hikikomori (引き篭り?) est un mot japonais désignant une pathologie psychosociale et familiale touchant principalement des adolescents ou de jeunes adultes qui vivent coupés du monde et des autres.

Le retrait social des jeunes, dit « hikikomori » au Japon est un phénomène grandissant qui consiste pour des adolescents et des jeunes adultes à se retirer, le plus souvent dans leur chambre, pendant une durée allant de plusieurs mois à plusieurs années.

Ils s’extraient ainsi de toutes les relations sociales attendues (études, emploi ou recherche d’emploi, amis), alors qu’aucune pathologie psychiatrique avérée n’explique ce retrait

Les jeunes en retrait social se sentent accablés par la société. Ni grabataires, ni autistes, ni retardés mentaux. Ils ont le sentiment de ne pas pouvoir accomplir leurs objectifs de vie et réagissent en s’isolant de la société.

Cloîtrés chez leurs parents, le plus souvent dans leur chambre pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, en refusant toute communication, même avec leur famille, et ne sortant que pour satisfaire aux impératifs des besoins corporels

La Fondation de France a  mené une étude spécifiquement sur la solitude des 15-30 ans.: l’étude 2017 montre que 6 % des 15-30 ans sont en situation d’isolement.

Voir le site de la Fondation de France

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus