Accueil > Tous les dossiers > Placements abusifs, un scandale d’état

Placements abusifs, un scandale d’état

Le 13 mai 2020


Enfants placés, les grands oubliés de la république

enfant placé

L’Aide sociale à l’enfance est à bout de souffle et peine à remplir sa mission de protection, déclare, dans une tribune au « Monde », Lyes Louffok, ancien enfant placé et membre du Conseil national « de la protection de l’enfance.

La lumière se fait enfin sur des institutions parfois corrompues, où la sécurité et le bien-être des enfants sont secondaires. Violences, agressions sexuelles, insécurité, humiliations, défauts de soins et autres manques sont hélas récurrents dans le cadre d’une Aide sociale à l’enfance à bout de souffle.

« L’enquête menée par Sylvain Louvet au cœur de l’Aide Sociale à l’Enfance révèle l’ampleur d’une réalité jusqu’ici étouffée.

Elle montre des éducateurs dépassés et parfois maltraitants, des enfants en pleine détresse dans des situations d’une extrême gravité : certains sont sexuellement abusés par d’autres enfants. D’autres, âgés de 15 ans sont placés dans des chambres d’hôtel, livrés à eux-mêmes.

Côté familles d’accueil, le constat n’est guère plus positif. Les contrôles sont rares. Certaines assistantes familiales condamnées pour maltraitance continueraient à accueillir des enfants.

En France, l’Etat laisse aux départements la responsabilité de décider du sort des 341 000 enfants en difficulté. 8 milliards d’euros sont distribués chaque année, une partie est reversée à des associations au fonctionnement parfois opaque. L’enquête révèle comment un responsable d’un centre d’accueil aurait détourné près de 200 000 euros d’argent public aux dépens des enfants qu’il accueillait.

Et lorsqu’ils atteignent l’âge de 18 ans, l’aide sociale à l’enfance, bien souvent, ne les prend plus en charge. Aujourd’hui, un sdf sur 4 est un ancien enfant placé. »

Source :  communiqué de presse


 SDF-enfant placéLes anciens enfants placés sont particulièrement exposés à la rue.

23 % des personnes privées de logement sont d’anciens enfants placés, alors qu’ils ne représentent que 2 à 3 % de la population générale. Ils sont aussi deux fois plus nombreux à se déclarer en mauvaise santé (36 %).

La première période de rue survient pour 21 % d’entre eux pendant le placement, et pour 11 % à la fin de la prise en charge, obligatoire jusqu’à 18 ans. Elle peut se prolonger jusqu’à 21 ans par un contrat jeune majeur. Mais ces contrats, en raison des difficultés budgétaires des départements, sont en baisse régulière. Ils concernent aujourd’hui 18 000 personnes, contre 21 300 en 2010.

En savoir plus


Qu’est-ce qu’un placement abusif?

Ce qui caractérise le placement abusif, c’est qu’aucun critère de danger pour l’enfant crédible ne puisse être mis en avant. C’est une maltraitance institutionnelle très grave contre laquelle il faut lutter Lire la suite

 En France chaque année, on retire 136 000 enfants à leurs parents !!! et 68 000 placements ne sont pas motivés, aboutissant à des situations de souffrance extrême pour nombre de familles et d’enfants.


Au coeur de la République, les enfants en danger

voir la vidéo


L’enfance, que l’on prétend protéger, est en danger

j'ai le droitLa protection de l’enfant pourrait paraître une évidence et ce d’autant plus, en France, pays des droits de l’homme, de la liberté et de l’égalité. Or, sur le terrain, la protection de l’enfant n’a jamais été aussi mise en danger car au-delà des grands discours politiques, les enfants maltraités sont très loin d’être protégés comme ils le devraient. »  Docteur en psychopathologie, Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) 2016

En savoir plus


Le placement abusif, une maltraitance institutionnelle

placements abusifs« Si la France ne résout pas les dysfonctionnements de sa protection de l’Enfance, si elle veut occulter la barbarie qui prévaut dans de trop nombreux cas et occasionne une véritable  » maltraitance institutionnelle »   ce sont des dizaines de milliers d’enfants qui connaîtront des traumatismes irréversibles. Les conséquences sont prévisibles tant en ce qui concerne l’équilibre de ces futurs adultes que pour la société qui devra chèrement payer son renoncement aux valeurs du Pays des Droits de l’Homme signataire de la Convention Internationale des Droits de l’enfant ».Philippe Seguin, ancien Président de la Cour des Comptes Rapport de la cour des comptes en 2009


Comment admettre qu’un enfant heureux bien traité soit retiré au parent bien-traitant pour être  placé dans un foyer ou une famille d’accueil ?

  • Comment admettre qu’un enfant équilibré ou connaissant une  » résilience  »  soit retiré au milieu favorable qui le construit ou le reconstruit pour être replacé dans un univers indifférent voire hostile, violent ou criminogène? Il n’est point de bonne raison pour justifier une telle décision.
  • Comment admettre qu’un enfant heureux bien traité soit retiré au parent bien-traitant pour être remis à un parent violent, ou placé dans un foyer ou une famille d’accueil ?
  • La France est au 17ème rang des pays développés (sur 21) dans le classement rendu public par l’OCDE. Elle est même au 19ème rang en ce qui concerne le bien-être subjectif des enfants soumis à l’enquête Innocenti.« Voir le site de  protection de l’enfance  AVPE

Le placement abusif des enfants atteints d’un handicap

⇒  Le placement des enfants autistes

Rapport de l’association Autisme France sur les violations des droits et les dysfonctionnement de l’Aide sociale à l’Enfance. Danièle Langloys Juillet 2015.


 

Des ouvrages et des témoignages En savoir plus


 

L’avis du conseil de l’Europe

Défendre les droits de l’enfant

placements abusifs - conseil de l'Europe

le Conseil de l’Europe s’adresse aux professionnels de la protection de l’enfance avec la publication « Défendre les droits de l’enfant, guide à l’usage des professionnels de la prise en charge alternative des enfants ».

Le guide propose aux professionnels intervenant auprès d’enfants accueillis dans le cadre de la protection de l’enfance, des pistes de réflexion et des outils concrets pour développer une approche par les droits de l’enfant

défendre les droits de l’enfant


 

Rappel de la convention Internationale des droits de l’enfant

placements abusifsLa Convention internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), ou Convention relative aux Droits de l’Enfant, est un traité international adopté par l’Assemblée Générale des Nations Unies, le 20 novembre 1989.

convention internationale des droits de l’enfant


 

Adhérez en ligne à notre association

Adhérer
Adhérer
Close
loading...