Accueil > Carrière du professeur Tubiana

Carrière du professeur Tubiana

Le 19 août 2014


Pionnier de la cancérologie et grand militant de la santé publique

Docteur en médecine (1945), interne en médecine (1946) dans le laboratoire de Frédéric Joliot-Curie, docteur en physique (1947), il séjourne aux Etats-Unis pour étudier la biophysique à l’Université de Berkeley (John D. Lawrence) (1948-1949); professeur agrégé de physique médicale (1952), radiologiste des hôpitaux de Paris (1958).

Sa Carrière internationale

carrière Pr TubianaLe Pr Maurice Tubiana est mort le 24 septembre 2013 à l’âge 93 ans. Pionnier mondial de la nouvelle radiothérapie, associant recherche clinique et recherche fondamentale, il fut de tous les combats de la santé publique au cours de trois décennies, dénonçant sans relâche « les méfaits de l’écologisme et du précautionnisme »

  • Chef du laboratoire des isotopes et du bêtatron à l’Institut Gustave-Roussy (1952),
  • Chef du département des radiations (1959-1982),
  • Professeur de radiothérapie expérimentale et clinique à la faculté de médecine de Paris (1963-1989),
  • Directeur de l’unité de recherche Inserm 66 de radiobiologie clinique (1966-1982),
  • Conseiller médical à la Direction des enseignements supérieurs (1968-1970),
  • Membre du conseil d’administration de l’Inserm (1970-1974),
  • Directeur de l’institut Gustave Roussy à Villejuif (1982-1988).
  • Nommé expert consultant à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en 1957
  • Nommé à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)
  • en 1960, il a été membre du comité scientifique de l’OMS,
  • Président des comités scientifiques de l’AIEA,
  • Membre de la Commission scientifique et technique de l’Euratom (1968-1972) et de l’Agence internationale pour la recherche sur le cancer, dont le bureau le compte toujours parmi ses membres.

Sa carrière dans le domaine nucléaire

  • Il a participé au « Colloque sur les implications psychosociologiques du développement de l’industrie nucléaire » tenu à Paris, 13-15 janvier 1977.
  • Il a présidé en 1978-1979 la Société française d’énergie nucléaire, une société savante proche du « lobby nucléaire » 2. Dans ses mémoires, il ne fait pas mystère de ses opinions favorable envers l’industrie nucléaire.
  • Il est intervenu à la « Conférence internationale sur les accidents nucléaires et le futur de l’énergie. Leçons tirées de Tchernobyl » (15 au 17 avril 1991, Paris).
  • Il a également été le Président du Conseil supérieur de la sûreté et de l’information nucléaires de 1990 à 1993
  • En tant que membre de l’Académie des Sciences, c’est à ce titre que le Ministre de la recherche, M. H. Curien, l’a consulté pour savoir s’il fallait réviser les normes de radioprotection. (Rapport Ac. Sc. novembre 1989, Risques des rayonnements ionisants et normes de radioprotection).
  • Il présida également Le comité d’experts sur le cancer de l’Union européenne de 1986 à 1994.

Adhérez en ligne à notre association

Adhérer
Adhérer
Close
loading...