Accueil > Appel à initiatives : les élèves différents

Appel à initiatives : les élèves différents

Le 18 août 2014


Elèves différents : Autisme. L’exploration de nouvelles modalités d’intervention en milieu scolaire 2010

lauréats autisme Paris DescartesPARIS DESCARTES Pr. JL ADRIEN, M. WOLFF, M.Pi GATTEGNO, N.ABENHAIM Jean-
Une nouvelle modalité d’intervention en milieu scolaire pour les enfants atteints d’autisme et de troubles apparentés : l’accompagnement psychologique et éducatif intensif d’enfants avec autisme et étude de leur évolution comportementale, cognitive et socio-émotionnelle.

 

Elèves différents : L’anorexie mentale, et si ça me concernait ? – 2010

lauréats anorxieABELA-LOIRE ATLANTIQUE Anne-Laure MATHE Coordinatrice administrative
Réseau se santé réunissant des professionnels du champ médical, psychologique et social, prenant en charge les personnes souffrant de troubles d’anorexie et boulimie. Réalisation de documents d’information destinés aux familles et aux patients, relatifs aux recommandations de bonne pratique « Anorexie mentale : prise en charge»

 

 

Elèves différents :  Le bégaiement -2011

lauréats bégaiementBOURG LA REINE. paroles bégaiement. Le constat est général : de la maternelle à l’université, les enseignants sont peu informés et souvent mal à l’aise face à un élève qui bégaie. La méconnaissance de ce trouble de la communication qui affecte la parole entraîne souvent des comportements à la fois chez l’élève et l’enseignant qui participent à l’installation de ce trouble au fil des années.
L’objectif de notre Association est d’informer et de donner des réponses aux questions que souvent les enseignants se posent : quels comportements ? quelles attitudes de communication ? Quelle prise en compte de ce trouble dans le groupe classe ?

 

Accompagner les enfants avec des troubles envahissants du développement – 2011

lauréats quand l'hopital va à l'écoleSEVRES – Quand l’hôpital de jour va à l’école Hôpital de jour Les Lierres
L’action est un accompagnement d’élèves de l’hôpital de jour en milieu ordinaire par l’enseignant référent de l’hôpital de jour. Celle-ci permet de travailler les différents items suivants :
– Bien être de l’élève – Mieux se connaitre pour mieux apprendre et mieux vivre ensemble – Gestion de l’angoisse – Renforcement de l’estime de soi – Créer un climat propice aux apprentissages et bien être de tous – Agir sur les situations de souffrance scolaire – Prévention de l’échec scolaire Développer un véritable partenariat entre l’Ecole et l’Hôpital de jour pour faciliter et améliorer l’accueil des enfants porteurs de handicap ou en situation de handicap. Accompagner l’enfant dans sa scolarisation grâce a la participation active de l’enseignant de l’hôpital de jour pendant deux ans maximum.

 

Elèves différents :  Le mutisme sélectif – 2011

lauréats mutisme sélectifLA FOREST LANDERNEAU – Entraide et d’information sur le mutisme sélectif. Association ouvrir la voix.
Au niveau des établissements scolaires, les objectifs consisteront à informer et renseigner les équipes pédagogiques et les différents personnels (enseignants, ATSEM, directeurs, infirmiers, médecins, psychologues) sur l’existence de ce trouble anxieux et sur ses ccaractéristiques afin qu’ils puissent l’appréhender et reconnaître le degré d’anxiété de l’enfant selon le moment de la journée, l’activité en cours, les personnes présentes. Il s’agit pour les parents avec le soutien de l’association Ouvrir La Voix et du thérapeute qui suit l’enfant, d’expliquer l’aide structurée que l’on peut apporter aux équipes éducatives et pédagogiques pour faire face au MS, une aide aussi bien technique que psychologique. Puisque les enseignants sont en première ligne face à un enfant souffrant de MS à l’école, il est également indispensable qu’ils sachent comment se comporter vis-à-vis de l’enfant en classe, les attitudes à éviter étant par exemple de forcer l’enfant à parler ou à le punir parce qu’il ne parle pas, tandis que les attitudes à privilégier incluront le fait d’avoir une attitude bienveillante vis-à-vis de l’enfant ou l’acceptation de tout moyen non verbal que l’enfant pourrait utiliser pour communiquer, tant qu’il ne peut pas le faire verbalement.

Adhérez en ligne à notre association

Adhérer
Adhérer
Close
loading...