Accueil > Actualité > La belle histoire de mode

La belle histoire de mode

Le 1 juillet 2016


une belle réalisation par les élèves du collège Clairefontaine

 

J’aimerai vous raconter maintenant les coulisses du défilé. Parce que vous avez pu vous rendre compte du travail effectué toute cette année.
De jolies robes, de jolies tenues, de jolies photos, de beaux souvenirs.

Mais en coulisses, bien des choses se sont passées et ça ne se voit pas sur les photos.

Voir la vidéo

 

D’abord, il y a Soumia qui a réfléchi au lieu du défilé, aux couleurs, à la décoration de la salle à l’installation, au matériel dont nous aurions besoin.
Je n’ai fait qu’obtenir le matériel et les autorisations. Elle est en 3ème. L’année dernière encore, elle me demandait si 93 c’est bien un 9 et un 3.

Puis Célia, qui est à Clairefontaine depuis 3 ans. qui préférait rester chez elle pour aider maman car elle a 8 frères et sœurs, et qui a enfin compris que son intérêt
est de s’instruire. Elle n’a pas manqué une seule semaine cette année. Elle était mon bras droit, toujours réactive, elle n’a pas défilé, mais elle a géré comme une chef, avec l’envie d’apprendre et de manager.

Marie-Amélie, élève en 3ème d’insertion, qui a fait tous ses stages de l’année en coiffure, et qui a pu mettre en application ce qu’elle a appris. Elle a coiffé tous les modèles.

De Sheila et Sabrina pas à l’aise avec leurs rondeurs, qui ont surmonté cela pour défiler. Avec une mention spéciale pour Sabrina qu’il a fallu recadrer toute l’année,
parce qu’elle n’écoutait pas les consignes, mais qui pour sa décharge a vécu une expulsion de son logement,en banlieue Parisienne, une semaine avant le défilé, géré par sa grande sœur Kelly (ancienne élève chez nous, faisant partie de « Ta belle histoire de mode 1) » alors que papa s’est enfuit au pays et que maman est décédée il y a 2 ans.

Puis il y a Antoine et son trouble du langage prêt à pleurer durant le défilé, tellement il était fier de le faire.

Lucas et Valentin hyper actifs, ils se sont concentrés pour confectionner leurs tenues et ont été calmes et aidants toute cette journée.

Audrey: déscolarisée pendant des mois avant, d’arriver chez nous. Elle habite juste de l’autre côté de la nationale. Tous les matin je vais la chercher chez elle.
tous les matin elle hyper ventile dans la voiture, elle angoisse, je l’accompagne jusqu’en classe, il lui faut beaucoup de temps avant d’y entrer.
Il a fallu remplacer au dernier moment une mannequin, exclue pour avoir volé le téléphone d’une autre. Seule Audrey, avait la carrure pour porter ses tenues.
Les autres filles l’ont motivée, elle l’a fait!
Elle passe le Brevet la semaine prochaine, et a décidé de partir au lycée en internat.

Nawelle. Sa surdité a été détectée il y a peu de temps. Traitée d’idiote par sa famille et ses profs. « Elle ne comprends jamais rien » Disaient-ils.
Sauf que, sur le catwalk ce n’est plus la même personne. Elle est sûre d’elle. Pour son 3 ème défilé à Clairefontaine sa maman et sa sœur, ont fait le déplacement,
J’ai pu m’entretenir quelque instant avec elles. Elles étaient stupéfaites de l’assurance de Nawelle et de sa confiance en elle.

Vincent, Nicolas et Quentin que je soigne tous les jours ou presque à l’infirmerie pour hématomes ou égratignures parfois nous allons à l’hôpital. Ils sautent partout. Ils font du parcours; (un truc urbain)Donc pourquoi pas en faire une démonstration lors du défilé et de manière sécurisée cette fois!

Enfin il y a notre chanteur,Damien, je ne sais comment le décrire. Je ne sais pas comment entrer en contact avec lui. Il n’est pas autiste, mais il n’inter agit pas avec les autres.
C’est un pauvre gamin dont les parents handicapés, eux même, font ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont. Nous avions accueillis sa sœur avant lui. Ce n’était pas mieux.
Lorsque l’on observe Damien, dans la cours du collège, il zig zague, s’arrête, puis repart. Il sourit.
Je lui ai demandé de chanter au défilé, en janvier. Puis en mars pour l’amener délicatement. Puis en mai. Je sais qu’il sait chanter. Je l’ai confié au prof de musique tout en gardant le secret, pour qu’il puisse se rétracter jusqu’au dernier moment. Il l’a fait! et il a été ovationné!
Depuis Damien, embrasse les filles chaque matin pour dire bonjour, il plaisante avec les garçons, vient me faire une accolade chaque jour, il inter agit avec les autres.

De Belles robes, de belles tenues, oui, mais derrière des enfants en souffrance, s’il ont pu grandir et s’armer pour l’avenir, juste un petit peu, c’est gagné!

Je suis fière d’eux. Ils ont du (des) talent(s) j’en suis sûre. A nous de le découvrir et d’en tirer le meilleur!

Merci, encore de nous soutenir et j’espère un jour accueillir à Clairefontaine, dès que vous le pouvez, nous n’attendons que cela.

Aurélie Petit
Collège Clairefontaine.
Duisans

adherez_fond

Adhérez en ligne à notre association

Adhérer Ou faire un don
Adhérer
inscription_fond

Colloques et formations

Le 7 juin 2016

Inscrivez-vous aux colloques
Lien
Close
loading...