Accueil > Actualité > Bientôt le droit de fumer dans les établissements secondaires ?

Bientôt le droit de fumer dans les établissements secondaires ?

Le 27 novembre 2015


A circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles. C’est ainsi que pourrait se résumer la demande du SNPDEN (syndicat de personnels de direction de l’Education Nationale) qui interpelle le premier ministre au sujet d’une dichotomie réelle entre mesures de sécurité post-attentats et application de la loi Evin.

Il est formellement interdit de fumer (et depuis peu vapoter) dans les établissements publics locaux d’enseignements (EPLE) de type collèges ou lycées, en vertue de l’article L3511-1 du Code de Santé Publique, de l’inspiration du rapport de M. Claude Evin.

En pratique donc les élèves et les personnels sortent de l’établissement lors des pauses et récréations pour fumer. Ce qui génère des attroupements parfois conséquents, notamment dans le cas des grands établissements.

Or ces attroupements viennent en contradiction des récentes mesures de sécurité décidées par le Ministère de l’Education Nationale suite aux attentats de Paris du 13 novembre 2015.

C’est ainsi que le SNPDEN a demandé au gouvernement de permettre une entorse aux prescriptions du code de santé publique afin de garantir la sécurité des personnes dans les établissements. Il s’agit d’une mesure déjà mises en oeuvre dans de nombreux lycées qui ont préféré clore leurs accès « publics » et isoler les fumeurs dans une partie abritée des établissements.

Le SNPEDEN écrit à Manuel Valls

 

adherez_fond

Adhérez en ligne à notre association

Faire un don en ligne à notre association
lien
inscription_fond

Colloques et formations

Le 7 juin 2016

Inscrivez-vous aux colloques
Lien
Close
loading...